Alors que l’émission de culture générale en est aux ¼ de finales, l’une des participantes, auréolée du bac avec mention très bien, s’offre le sésame de la prestigieuse université.

Génies en herbe 2017 : La capitaine des « Caïmans » à Sciences Po !

L’Institut d’études politiques (Iep) de Bordeaux (France), également appelé « Sciences Po Bordeaux », est un établissement français public d’enseignement supérieur créé en 1948, aujourd’hui situé sur le campus de Pessac, à huit kilomètres du centre-ville de Bordeaux, et rattaché à l’Université Montesquieu Bordeaux-IV. C’est l’un des dix instituts d’études politiques de France, et il fait à ce titre partie du très sélectif label hexagonal des « Grandes écoles ».

Et c’est au concours d’entrée de cette prestigieuse institution qu’a brillamment réussi, Mariam Doumbia, capitaine de l’équipe de « Génies en herbe » Côte d’Ivoire 2017, déjà auréolée de la mention « Très bien », à la session 2017 du Bac avec une note de 341 points sur 400.

En marge donc des ¼ de finale de la saison en cours qui ont commencé à être diffusés sur les antennes de la Radiodiffusion télévision ivoirienne (Rti 1), en ce mois d’août (samedi et dimanche à 12h), l’équipe de production de Π R Conseil, en a profité pour encourager cette crack, du reste capitaine de l’équipe non moins redoutable du lycée classique d’Abidjan-Cocody, baptisée « Les caïmans ». Ce sont des amis et concurrents « Herbogénistes » qui ont acclamé leur pair qui intègrera à la rentrée de septembre, la prestigieuse institution après qu’elle ait reçu, entre autres lots, un ordinateur portable de dernière génération des mains du responsable de la production, Lamine Touré.

Faut-il le préciser, la performance de Mariam Doumbia est à saluer car Sciences Po Bordeaux affiche un taux d’admission pour les filières intégrées de l’ordre de 10%, avec, outre l’oral, des épreuves d’histoire et langue vivante et une composition sur un thème d’actualité. Et quoi de plus pertinent que le concours de culture générale, « Génies en herbe » pour s’y préparer avec sérénité et entrain.

Pour en revenir aux ¼ de finale en cours, ce sont le lycée classique de Cocody ; le lycée moderne de Cocody-Angré, le lycée international Jean-Mermoz d’Abidjan-Cocody, le lycée municipal de Jacqueville, le lycée scientifique de Yamoussoukro, l’Ecole militaire préparatoire technique de Bingerville, le lycée Simone Ehivet Gbagbo de Yopougon et le lycée moderne Garçons de Bingerville qui sont en lice.

Source : Fratmat.info

Article : Rémi COULIBALY

https://www.fratmat.info/index.php/culture/genies-en-herbe-2017-la-capitaine-des-caimans-a-sciences-po